Cuchaule (saffron bread) and some Swiss folklore – Cuchaule et un peu de folklore suisse

(en français, plus bas)

Cuchaule is a saffron soft round bread, very typical from the Fribourg canton of Switzerland. (The famous Gruyère cheese comes from this area).
Last weekend we went to Charmey, a very scenic village of the Gruyère region to attend the “désalpe” and brought back some delicious cuchaule and mountain cheeses…. I got inspired to try to bake my own cuchaule as the delicious saffron taste is quite addictive!
Désalpe is a big colourful event, celebrating the cows coming down from their summer mountain pastures, back to the farm in the plain. The cows’ head are decorated with flowers and the sheperds and farmers are wearing traditionnal clothes ( also known as “armailli”, in local dialect).
I can’t resist showing you some pics of this event:


Seriously, is it not the cutest cow ever!! 


Ingredients for a medium size Cuchaule, about 500g

Recipe adapted from “A la mode de chez nous” by M. Vidoudez & J.Grangier

350g flour

6 g yeast

3 tablespoons lukewarm water

75g sugar (take out one tablespoon and use it for yeast proofing)

1.5 dl milk

0.5 dl cream

30g butter1 small egg¼ or ½  teaspoon, saffron powder
½ teaspoon salt1 egg yolk combined with two tablespoons of milkMethod:Proof the yeast: combine yeast with the water and one tablespoon of sugar. Keep aside for 10 – 15 minutes. The top should become foamy.

In the meantime, put the butter over a “bain-marie” (double boiler) and simmer until the butter melts. Remove from the heat and keep aside for 5 minutes to cool down a little.

Lightly beat the egg with a fork and add it to the butter. Stir until well-combined. Add the saffron powder and salt.

In another bowl, combine together milk, cream and sugar. Stir well and add the yeast mixture.

Sift the flour in the bowl of your food processor. Using the hook for bread, add the yeast mixture and start to mix on low speed. Add the butter-egg-saffron mixture.

Knead the dough for about 8 minutes. The dough becomes soft and a little shiny.

Cover with a towel and let it rise for two hours.

After 2 hours, shape the dough into a large ball. Put it on a baking tray, layered with baking paper and cover it with a towel and let it rise for about 1.5 hours.

Preheat the oven at 200°C.

Make crisscross cuts with a knife, on the top of your loaf and glaze with the milk- egg yolk mixture.

Bake for about 35-40 minutes. The crust should be golden brown.

Cool on a wire rack.

Cuchaule, brioche au safran

La cuchaule est un pain rond et mou au safran, typique du canton de Fribourg en Suisse. (Le célèbre fromage de Gruyère provient de cette région).
Le week-end dernier nous sommes allés à Charmey, un village très pittoresque de la région de la Gruyère pour assister à la «désalpe». J’ai donc bien entendu ramené quelques délicieuses cuchaule et plein de fromages de montagne ….

Etant devenue très accro au subtil goût de safran, j’ai décidé d’essayer de préparer une cuchaule moi-même!
La désalpe est un événement coloré et très important dans la vie d’un village, célébrant le moment où les vaches descendent de leurs alpages d’été,pour retourner dans leur ferme dans la plaine. Les vaches sont décorées avec des fleurs et les bergers et les agriculteurs portent des vêtements traditionnels (appelé «armailli», en dialecte local).
Je ne peux pas résister à vous montrer quelques photos de cet événement: (voir plus haut).

Ingrédients pour une Cuchaule taille moyenne, environ 500g

Recette adaptée de “A la mode de chez nous”, par M. Vidoudez & J. Grangier

350g de farine

6 g de levure

3 cuillères à soupe d’eau tiède

75g de sucre (dont on prélèvera une cuillère à soupe pour mélanger à la levure)

1,5 dl de lait

0,5 dl de crème

30 g de beurre

1 petit oeuf

¼ ou ½ cuillère à café de safran en poudre,

½ c. à café de sel

1 jaune d’œuf, délayé dans 2 cuillères à soupe de lait

Préparation:

Mélanger la levure avec l’eau et une cuillère à soupe de sucre. Laisser reposer pendant 10 – 15 minutes. Le dessus du mélange doit devenir mousseux.

Pendant ce temps , faire fondre le beurre au bain-marie. Retirer du feu et laisser refroidir 5 minutes.

Battre légèrement l’œuf avec une fourchette et l’ajouter au beurre. Bien mélanger. Ajouter le safran en poudre et le sel.

Dans un autre récipient, mélanger le lait, la crème et le sucre. Bien mélanger et ajouter le mélange de levure.

Tamiser la farine dans le bol de votre robot culinaire et fixer le crochet pour le pain. Ajouter le mélange levure-lait-sucre et commencer à pétrir à vitesse moyenne-lente. Ajouter le mélange beurre-oeuf-safran.

Pétrir la pâte pendant environ 8 minutes. La pâte doit être souple et un peu brillante.

Couvrir avec un linge propre et laisser lever pendant deux heures.

Après 2 heures, façonner la pâte en une grosse boule, que l’on dépose sur une plaque de cuisson, recouverte de papier sulfurisé. Couvrir d’un linge et laisser lever pendant environ 1,5 heures.

Préchauffer le four à 200 ° C.

Faire des croisillons à l’aide d’un couteau sur le dessus de votre cuchaule et dorer avec le jaune d’œuf délayé dans 2 cuillères à soupe de lait.

Cuire au four pendant environ 35-40 minutes. La croûte doit être dorée.

Laisser refroidir sur une grille.

Servir avec du “moutarde de Bénichon”, du beurre, de confiture ou du fromage.

Swiss hazelnut gluten-free cookies – Leckerli bernois aux noisettes sans gluten

 

(en français, plus bas)

What about a short trip to the Swiss capital: Bern ? And what about being introduced to these very easy to prepare, gluten-free and nuttylicious cookies, called “Berner Haselnuss-Leckerli” ?

Lecker means “delicious” in German and Haselnuss, means “hazelnut”…

It is said that traditionally these cookies were only prepared for Christmas, but like their cousins from Basel, (the Basler Leckerli ), these cookies can be bought throughout the year in Bern.

Berner Leckerli are usually decorated with a bear and some icing sugar; they are cut in a rectangular shape and their size can be from small to quite large.

Why a bear?  When one thinks about Switzerland, one would usually think of the cows in the mountains, but not about bears…

Well, the name of Bern itself comes from bear – “Bär” in German…  Yes, “bear ” like the animal; here, we are talking about the brown bear. There is no more bears in the Swiss forests and the link between Bern and the bears is related to the legendary foundation of the town…

It is indeed said that the founder of this town went hunting and the first animal he caught was a bear, so he decided to name the city after that animal. A few bears have always been kept in Bern  since that time; until the middle of the 19th century they were kept in the city itself, then a bear pit was built and the bears moved there. The bear pit was renovated in 2009 and transformed into a  luxurious bear “park”, where two or three bears now live, enjoying a huge park, a pool and lots of visitors …(to read more on the bears, click here) .

The old part of the town has that old charming look with almost 6km of archways, shelter for many nice shops and restaurants…

… and numerous fountains, each of them depicting some heroes or past historical event related to the town.

The most famous sight is “Zytglogge”, the Clock tower, which is an astronomical calendar clock dating back to 1530. It is worth watching it ringing every hours and seeing little characters coming out one after the other!

By the way, did you know that Bern’s old town has  has been declared World heritage centre by UNESCO?

One of the street will lead you to the Swiss House of Parliament, where the Swiss government seats …

… and at the corner of the same square, stands the imposing building of the Swiss National Bank! It is even said that most of its gold bars are stocked in tunnels under the square…

After the visit, what about having a little taste of Bern?

Let’s  prepare these Berner Leckerli…

Berner Haselnuss-Leckerli

adapted from Sweet Artichoke’s childhood recipes notebook

yields about 20-25 cookies

preparation time: 20 minutes

cooking time: about 15-20 minutes

Ingredients 

250g hazelnut meal

50g almond meal

175g brown sugar

30g candied orange peel, chopped

10g starch (I used potato starch)

30g rice flour

1/2 teaspoon cinnamon

3 egg whites

1 pinch salt

note: starch + rice flour can be replaced by 40g of all purpose flour

Method:

Put the hazelnut meal in a pan and dry roast it for a few minutes, stirring constantly. When it starts smelling hazelnut, it is time to take it out of the stove. Let it cool down.

Once the hazelnut meal is cold, combine together in a bowl: sugar, almond and hazelnut meals, starch, rice flour (or regular flour), cinnamon and candied orange peel.

In another bowl or in a food processor, whisk the egg whites and a pinch of salt until stiff. Slowly add them to the dry mixture, stirring with care. The dough will be very sticky and possibly lumpy. No worries.

Now cover your working surface with parchment paper and put the dough on it. Cover it with another sheet of parchment paper and roll the dough until about 0.8cm thick. Let is dry for about 2-3 hours.

Then preheat the oven at 200°C.

Cut rectangular shapes and place on a baking tray layered with parchment paper.

Bake for about 15 minutes. The edges should only start to brown a little.

Let cool down and then keep in an airtight container.

Leckerli Bernois aux noisettes  (Berner Haselnuss Leckerli)

Que diriez-vous d’une petite escapade dans la capitale suisse: Berne? Et pourquoi ne pas en profiter pour préparer  ces délicieux biscuits aux noisettes, sans gluten, appelés  «Berner Haselnuss Leckerli”?

Lecker signifie «délicieux» en allemand et Haselnuss, signifie «noisette» …

On dit que traditionnellement ces biscuits étaient préparés uniquement pour Noël, mais comme leurs cousins ​​de Bâle, (les basler Leckerli), ils peuvent être achetés tout au long de l’année à Berne.

Les Berner Leckerli sont généralement ornés d’un ours et de glaçage royal. Ils sont généralement rectangulaires et leurs dimensions varient du plus petit au plus grand.

Pourquoi un ours? Quand on pense à la Suisse, on pense habituellement des vaches dans les montagnes, mais pas à des ours …

Eh bien, figurez-vous que le nom de Berne lui-même vient de «Bär» (“ours” en allemand) … Oui, “l’ours”, comme l’animal. Pour être précis, nous parlons ici de l’ours brun. Même s’il n’y a maintenant plus d’ours dans les forêts suisses,  le rapport entre Berne et l’ours est lié à la fondation légendaire de la ville.

En effet on dit que le fondateur de cette ville alla à la chasse et que le premier animal qu’il captura, fut un ours, il décida donc de nommer la ville d’après le nom de cet animal. Depuis lors, quelques ours ont toujours été gardés à Berne.   Jusqu’au milieu du 19ème siècle ils ont été gardé dans la ville-même, puis une fosse aux ours fut  construite et les ours y déménagèrent.

En 2009, la fosse aux ours a été transformée en un parc aux ours assez luxueux  où deux ou trois ours vivent aujourd’hui, profitant d’un immense parc, une piscine et beaucoup de visiteurs … (pour en savoir plus sur les ours, cliquez ici).

La vieille ville de Berne est très charmante, avec ses 6 kilomètres d’arcades, abritants de nombreux magasins et restaurants et de nombreuses fontaines, chacun d’elles représentant des héros ou des événements historiques de l’histoire de la ville.

Un des endroits le plus célèbre est «Zytglogge», la tour de l’horloge, qui est une horloge astronomique datant de 1530. A chaque heure, c’est un véritable spectacle de la regarder sonner et de voir de petits personnages qui sortent les uns après les autres!

Saviez-vous d’ailleurs que la vieille ville de Berne est inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO?

Une de ses rues vous mènera au Parlement Suisse, où siège le gouvernement suisse et à l’angle de la même place se dresse l’imposant édifice de la Banque nationale suisse! On dit même que la plupart de ses lingots d’or sont stockés dans des tunnels sous la place …

Après cette visite, que diriez-vous de déguster ces petits biscuits typiquement bernois ?

ingrédients pour une vingtaine de biscuits:

250g de noisettes en poudre

50g d’amandes en poudre

175g de sucre brun

10g de fécule (j’ai utilisé de la fécule de pomme de terre)

30g de farine de riz

1 / 2 cuillère à café de cannelle

30g d’écorces d’orange confites, grossièrement hachées

3 blancs d’œufs

1 pincée de sel

note: l’amidon et la farine de riz peuvent être remplacés par 50 g de farine normale

Préparation:

Mettre la poudre de noisette dans une poêle et la faire griller à sec pendant quelques minutes, en remuant constamment. Quand ça commence à sentir la noisette, cela signifie qu’il est temps de retirer la poêle du feu et de laisser refroidir.

Une fois que la poudre de noisettes a refroidi, mélanger dans un bol tous les ingrédients secs: le sucre, les noisettes en poudre , la fécule, la farine de riz (ou la farine ordinaire), la cannelle et l’orange confite.

Dans un autre bol ou dans un robot culinaire, battre les blancs d’oeufs en neige ferme, avec une pincée de sel. Lentement, les ajouter au mélange d’ingrédients secs. Incorporer avec soin. La pâte sera très collante. C’est normal.

Poser une feuille de papier surlfurisé sur votre surface de travail et poser la pâte dessus. Recouvrir d’une autre feuille de papier sulfurisé et étaler la pâte pour qu’elle ait une épaisseur d’ environ 0,8 cm. Laisser sécher pendant 2-3 heures.

Ensuite, préchauffer le four à 200 ° C.

Découper la pâte en formes rectangulaires ou la forme de votre choix et déposer les leckerlis sur une plaque de cuisson, recouverte de papier sulfurisé.

Cuire au four environ 15 minutes. Les bords doivent à peine commencer à brunir.

Laisser refroidir avant de les transférer sur une grille. Dès qu’ils sont froids, les conserver dans une boîte hermétique.

AWED Switzerland Round-Up – Récapitulatif sur la cuisine suisse

(en français, plus bas)

Well, it turns out that choosing Swiss Cuisine for AWED was more challenging than expected…  I would like to thank heartily the 3 ladies who sent their delicious recipes and of course D & K for giving me the opportunity to host the event.

On the very positive aspect, for me, it has been a very exciting journey and the occasion to do some research on Swiss food. I might be Swiss and have lived in Switzerland for most of my life but I only had limited experiences with Swiss food:  I was raised by my grandparents, who were born French … and then from my university years until now, I have been lucky to be living in a very multicutural environment so, apart from Christmas cookies, rösti, and a few other specialties, I realized I was rather new to Swiss food!!!  In addition, having been a vegetarian for a certain number of year, I can say that discovering Swiss vegetarian food has been a very pleasant journey… So pleasant that I have decided to continue my exploration and to share with you Swiss vegetarian recipes at least once a month!!

In my next post, I shall be travelling with you to Bern, the Swiss Capital…

Can you guess what recipe it will be?

And for now, let’s discover the AWED Switzerland roundup for May 2011:

Vidya from the blog Sugar’n Spice prepared rösti:

Akheela from the blog Torview prepared rösti or potato pancakes, as she called them 🙂

Priya, from the blog Priya’s Easy and Tasty Recipes, prepared a Swiss Apple Pie

And your favourite Artichoke prepared:

Bircher müesli:

Tarte à la raisinée

and from my archives:

Plum pie for the Geneva Fast

Chocolat Truffé cake – Truffé au chocolat

Ovomaltine Cupcakes

Fusion rösti

Récapitulatif sur la cuisine suisse

Oups, il s’avère que choisir la cuisine suisse comme thème d’AWED du mois de mai 2011 a eu moins de succès que prévu … Je tiens donc tout d’abord à remercier chaleureusement les 3 talentueuses blogueuses qui ont envoyé leurs délicieuses recettes et bien sûr D & K de m’avoir donné l’occasion d’organiser l’événement.

Comme j’essaie toujours de voir le côté positif de chaque expérience, je dois avouer que pour moi, cet événement a été l’occasion de commencer un voyage très intéressant en faisant des recherches sur les mets suisses.  En effet, j’ai beau être suisse et avoir habité en Suisse la plus grande partie de ma vie mais mon expérience avec la cuisine du pays reste néanmoins très limitée… Tout d’abord,  j’ai été élevée par mes grands-parents, qui étaient français d’origine … ensuite, depuis mes années à l’université jusqu’à présent, j’ai eu la chance de toujours vivre dans un environnement très multi-cuturel  et, en dehors de biscuits de Noël, des rösti et de quelques autres spécialités, j’ai réalisé que j’étais plutôt novice en cuisine suisse! En plus, étant végétarienne depuis  un certain nombre d’années, je peux dire que la découverte de la nourriture végétarienne suisse est un voyage très agréable … Si agréable que j’ai décidé de poursuivre mon exploration et de partager avec vous des recettes végétariennes suisse au moins une fois par mois!

Pour découvrir les recettes suisses de AWED, voir ci-dessus.

Le prochain article sera une recette bernoise – Berne est la capitale suisse – devinez de quoi il s’agira….