B&W Wednesday – Torta di nocciole – Hazelnut gluten-free cake – Gâteau aux noisettes sans gluten

(en français, plus bas)

Last week, Mr Artichoke and I decided to enjoy a long weekend in Piemonte, a region in Nothern Italy, famous from its wines, truffles, hazelnuts and many other goodies. We are so lucky to live only a few hours drive from this marvellous country and I often wonder why we are not travelling there more often…

This time, we decided to visit Torino and some pretty places around its region (Alba and Barolo). We were not sure on what to expect of Torino and its reputation of a very industrial city…

Well, fear not the industrial city: Torino has a beautiful historical center and a concentration of very good restaurants… It also has the biggest streeet market in Europe: the Mercato di Porta Palazzo, which spreads its vegetables, fruits, flowers, clothes, etc… on about  53000m2!

As visiting fruits and vegetable market is one of my favourite activity when travelling, I would like to share some snaps with you and send some of them to Susan’s event: Black & White Wednesday, an event that I have been waiting too long to take part in.

A busy market…

Autumn’s delight: pumpkins

Cinderella’s dream…


Guess what? my favourite vegetables …

Pretty chillies: I could put them in a vase!

Colourful grapes….

Fresh olives…

I bought some and am trying to prepare them in brine.

Loved these bi-colour aubergines…

So many yummy Italian Cheeses….

Nocciole… Hazelnuts, a quintessential Piemontese product


Ooops, and I also would like to share with you a very simple and tasty recipe, typical from the region of Piemont: la torta di nocciole, or hazelnut cake. It is a moist and very flavourful cake, which only needs few ingredients. I used fresh hazelnuts brought back from our trip. It took me quite some time to crunch all of them and then powder them, but it is perfectly fine to use already ground hazelnuts!

ingredients for a 20 diameter round cake tin:

35g butter, soft, at room temperature
150g sugar
2 egg yolks
1 pinch of salt
200g hazelnut, ground
2egg whites

Method:
Preheat the oven at 180°C.
Mix butter and sugar.
Stir in the egg yolks.
When it is well combined, add a pinch of salt and the powdered hazelnuts.
In another bowl, beat the egg whites until stiff.
Gently stir into the mixture.
Line a baking tin with parchment paper and pour the mixture into it.
Bake for 40 minutes.

Gâteau aux noisettes, sans gluten

La semaine dernière, nous avons décidé, avec Mr Artichoke de passer un long week-end dans le Piémont, une région au nord de l’Italie, célèbre pour ses vins, truffes, noisettes et de nombreux autres bonnes choses… Il faut dire que nous avons vraiment beaucoup de chance de vivre à quelques heures seulement de ce merveilleux pays et je me demande souvent pourquoi nous n’y allons pas plus souvent …

Cette fois, nous avons décidé de visiter Turin et sa région, (Alba et Barolo ). Cependant, nous n’étions pas sûrs de ce que nous allions trouver à Turin, avec sa réputation de ville industrielle, pas forcément jolie …

Eh bien, il ne faut pas craindre cette réputation de ville industrielle: Turin a un beau centre historique (ce n’est certes pas Florence ou Rome, mais c’est très joli quand même) et une concentration de très bons restaurants … Elle abrite également le plus grand marché en plein air d’Europe: et selon mon guide, les légumes, fruits, fleurs et beaucoup d’autres choses sont dispersés sur 53000m2. Etant donné que me promener dans les marché aux fruits et légumes est une de mes activités favorites lorsque je voyage, je voudrais partager quelques photos avec vous (voir ci-dessus) et envoyer certaines d’entre elles à l’événement de Susan: Black & White Wednesday, un évènement auquel j’espérai participer depuis longtemps!

Oups, je voudrais aussi partager avec vous une recette très simple et savoureuse,typique de la région du Piémont : la torta di nocciole, ou gâteau aux noisettes. C’est un gâteau très parfumé et moelleux, qui n’a besoin que de très peu d’ingrédients. J’ai utilisé des noisettes fraîches ramenées de notre voyage. Il m’a fallu un certain temps pour les débarrasser de leur coquille et les réduire en poudre, mais il est bien entendu possible d’utiliser directement des noisettes en poudre!

Ingrédients pour un moule de 20cm de diamètre:

35g de beurre, mou, à température ambiante
150g de sucre
2 jaunes d’oeufs
1 pincée de sel
200g de noisettes, moulues
2 blancs d’oeuf

Préparation
Préchauffer le four à 180 ° C.
Mélanger le beurre et le sucre.
Incorporer les jaunes d’œufs.
Quand le mélange est uniforme ajouter une pincée de sel et les noisettes en poudre.
Dans un autre récipient, battre les blancs d’œufs en neige ferme.
Incorporer délicatement au mélange.
Tapisser un moule avec du papier sulfurisé et verser le mélange dedans.
Cuire au four pendant 40 minutes.

Swiss hazelnut gluten-free cookies – Leckerli bernois aux noisettes sans gluten

 

(en français, plus bas)

What about a short trip to the Swiss capital: Bern ? And what about being introduced to these very easy to prepare, gluten-free and nuttylicious cookies, called “Berner Haselnuss-Leckerli” ?

Lecker means “delicious” in German and Haselnuss, means “hazelnut”…

It is said that traditionally these cookies were only prepared for Christmas, but like their cousins from Basel, (the Basler Leckerli ), these cookies can be bought throughout the year in Bern.

Berner Leckerli are usually decorated with a bear and some icing sugar; they are cut in a rectangular shape and their size can be from small to quite large.

Why a bear?  When one thinks about Switzerland, one would usually think of the cows in the mountains, but not about bears…

Well, the name of Bern itself comes from bear – “Bär” in German…  Yes, “bear ” like the animal; here, we are talking about the brown bear. There is no more bears in the Swiss forests and the link between Bern and the bears is related to the legendary foundation of the town…

It is indeed said that the founder of this town went hunting and the first animal he caught was a bear, so he decided to name the city after that animal. A few bears have always been kept in Bern  since that time; until the middle of the 19th century they were kept in the city itself, then a bear pit was built and the bears moved there. The bear pit was renovated in 2009 and transformed into a  luxurious bear “park”, where two or three bears now live, enjoying a huge park, a pool and lots of visitors …(to read more on the bears, click here) .

The old part of the town has that old charming look with almost 6km of archways, shelter for many nice shops and restaurants…

… and numerous fountains, each of them depicting some heroes or past historical event related to the town.

The most famous sight is “Zytglogge”, the Clock tower, which is an astronomical calendar clock dating back to 1530. It is worth watching it ringing every hours and seeing little characters coming out one after the other!

By the way, did you know that Bern’s old town has  has been declared World heritage centre by UNESCO?

One of the street will lead you to the Swiss House of Parliament, where the Swiss government seats …

… and at the corner of the same square, stands the imposing building of the Swiss National Bank! It is even said that most of its gold bars are stocked in tunnels under the square…

After the visit, what about having a little taste of Bern?

Let’s  prepare these Berner Leckerli…

Berner Haselnuss-Leckerli

adapted from Sweet Artichoke’s childhood recipes notebook

yields about 20-25 cookies

preparation time: 20 minutes

cooking time: about 15-20 minutes

Ingredients 

250g hazelnut meal

50g almond meal

175g brown sugar

30g candied orange peel, chopped

10g starch (I used potato starch)

30g rice flour

1/2 teaspoon cinnamon

3 egg whites

1 pinch salt

note: starch + rice flour can be replaced by 40g of all purpose flour

Method:

Put the hazelnut meal in a pan and dry roast it for a few minutes, stirring constantly. When it starts smelling hazelnut, it is time to take it out of the stove. Let it cool down.

Once the hazelnut meal is cold, combine together in a bowl: sugar, almond and hazelnut meals, starch, rice flour (or regular flour), cinnamon and candied orange peel.

In another bowl or in a food processor, whisk the egg whites and a pinch of salt until stiff. Slowly add them to the dry mixture, stirring with care. The dough will be very sticky and possibly lumpy. No worries.

Now cover your working surface with parchment paper and put the dough on it. Cover it with another sheet of parchment paper and roll the dough until about 0.8cm thick. Let is dry for about 2-3 hours.

Then preheat the oven at 200°C.

Cut rectangular shapes and place on a baking tray layered with parchment paper.

Bake for about 15 minutes. The edges should only start to brown a little.

Let cool down and then keep in an airtight container.

Leckerli Bernois aux noisettes  (Berner Haselnuss Leckerli)

Que diriez-vous d’une petite escapade dans la capitale suisse: Berne? Et pourquoi ne pas en profiter pour préparer  ces délicieux biscuits aux noisettes, sans gluten, appelés  «Berner Haselnuss Leckerli”?

Lecker signifie «délicieux» en allemand et Haselnuss, signifie «noisette» …

On dit que traditionnellement ces biscuits étaient préparés uniquement pour Noël, mais comme leurs cousins ​​de Bâle, (les basler Leckerli), ils peuvent être achetés tout au long de l’année à Berne.

Les Berner Leckerli sont généralement ornés d’un ours et de glaçage royal. Ils sont généralement rectangulaires et leurs dimensions varient du plus petit au plus grand.

Pourquoi un ours? Quand on pense à la Suisse, on pense habituellement des vaches dans les montagnes, mais pas à des ours …

Eh bien, figurez-vous que le nom de Berne lui-même vient de «Bär» (“ours” en allemand) … Oui, “l’ours”, comme l’animal. Pour être précis, nous parlons ici de l’ours brun. Même s’il n’y a maintenant plus d’ours dans les forêts suisses,  le rapport entre Berne et l’ours est lié à la fondation légendaire de la ville.

En effet on dit que le fondateur de cette ville alla à la chasse et que le premier animal qu’il captura, fut un ours, il décida donc de nommer la ville d’après le nom de cet animal. Depuis lors, quelques ours ont toujours été gardés à Berne.   Jusqu’au milieu du 19ème siècle ils ont été gardé dans la ville-même, puis une fosse aux ours fut  construite et les ours y déménagèrent.

En 2009, la fosse aux ours a été transformée en un parc aux ours assez luxueux  où deux ou trois ours vivent aujourd’hui, profitant d’un immense parc, une piscine et beaucoup de visiteurs … (pour en savoir plus sur les ours, cliquez ici).

La vieille ville de Berne est très charmante, avec ses 6 kilomètres d’arcades, abritants de nombreux magasins et restaurants et de nombreuses fontaines, chacun d’elles représentant des héros ou des événements historiques de l’histoire de la ville.

Un des endroits le plus célèbre est «Zytglogge», la tour de l’horloge, qui est une horloge astronomique datant de 1530. A chaque heure, c’est un véritable spectacle de la regarder sonner et de voir de petits personnages qui sortent les uns après les autres!

Saviez-vous d’ailleurs que la vieille ville de Berne est inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO?

Une de ses rues vous mènera au Parlement Suisse, où siège le gouvernement suisse et à l’angle de la même place se dresse l’imposant édifice de la Banque nationale suisse! On dit même que la plupart de ses lingots d’or sont stockés dans des tunnels sous la place …

Après cette visite, que diriez-vous de déguster ces petits biscuits typiquement bernois ?

ingrédients pour une vingtaine de biscuits:

250g de noisettes en poudre

50g d’amandes en poudre

175g de sucre brun

10g de fécule (j’ai utilisé de la fécule de pomme de terre)

30g de farine de riz

1 / 2 cuillère à café de cannelle

30g d’écorces d’orange confites, grossièrement hachées

3 blancs d’œufs

1 pincée de sel

note: l’amidon et la farine de riz peuvent être remplacés par 50 g de farine normale

Préparation:

Mettre la poudre de noisette dans une poêle et la faire griller à sec pendant quelques minutes, en remuant constamment. Quand ça commence à sentir la noisette, cela signifie qu’il est temps de retirer la poêle du feu et de laisser refroidir.

Une fois que la poudre de noisettes a refroidi, mélanger dans un bol tous les ingrédients secs: le sucre, les noisettes en poudre , la fécule, la farine de riz (ou la farine ordinaire), la cannelle et l’orange confite.

Dans un autre bol ou dans un robot culinaire, battre les blancs d’oeufs en neige ferme, avec une pincée de sel. Lentement, les ajouter au mélange d’ingrédients secs. Incorporer avec soin. La pâte sera très collante. C’est normal.

Poser une feuille de papier surlfurisé sur votre surface de travail et poser la pâte dessus. Recouvrir d’une autre feuille de papier sulfurisé et étaler la pâte pour qu’elle ait une épaisseur d’ environ 0,8 cm. Laisser sécher pendant 2-3 heures.

Ensuite, préchauffer le four à 200 ° C.

Découper la pâte en formes rectangulaires ou la forme de votre choix et déposer les leckerlis sur une plaque de cuisson, recouverte de papier sulfurisé.

Cuire au four environ 15 minutes. Les bords doivent à peine commencer à brunir.

Laisser refroidir avant de les transférer sur une grille. Dès qu’ils sont froids, les conserver dans une boîte hermétique.

Bircher Müesli – a typical Swiss breakfast – Le Bircher muesli, un petit déjeuner suisse traditionnel

(en français, plus bas, après la partie sur Zürich)

As you might have read in my earlier post, this month, I am happily hosting AWED on Swiss Cuisine and it is my hope that you will discover a little bit more about my beautiful country throughout the month.

So let’s start our Swiss Journey, by a very Swiss breakfast: the Bircher-Müesli. If nowadays “muesli” is a general term for a mixture of cereals, nuts and dry fruits eaten  in many places of the world, the origin of the Müesli goes back to the early 1900ies, when the Swiss doctor Max Bircher-Benner developed his recipe for a healthy breakfast preparation that was called after him, the “Bircher Müesli”.

After conducting numerous nutritional experiments with raw food, Dr Bircher-Benner was indeed convinced of the importance of healthy nutrition to keep a good health. This might sound like an obvious thing to us, but in the early 1900ies, this idea was pretty revolutionary. Because of it, Dr Bircher was even dismissed from the Medical Association/Order of his time.

The doctor believed in the healing properties of raw fruits and vegetables, because, in his holistic vision of the world, they were directly benefiting from the energy of the sun, and thus were the healthiest food that could be eaten. He also advocated for meals with little or no meat, dark bread, plenty of fruit and vegetables and dairy products. A real pioneer, indeed!

There are probably as many recipes for the Bircher Müesli as there are flakes of oat in bowl of muesli, but here is the one I usually prepare at home.

Ingredients for 2 servings:

5 tablespoons thick cut organic oats

1.5 dl orange juice

200g yogurt (cow or soy milk)

1 apple

juice of a lemon

1 banana

1 cup berries (I took strawberries)

1 teaspoon coarsely chopped nuts (I used dry roasted hazelnuts)

1 teaspoon dry fruits (I used raisins)

optional:

2 tablespoons honey or 1 tablespoon agave nectar

1 dl cream (skimmed or full cream)

Method:

Put the oats in a big bowl. Pour the orange juice over it. Keep aside for 1 hour.

Stir in the yogurt and combine well. Cover and refrigerate overnight or for at least 6 hours.

After that time, peel and grate the apple and slice the banana. Pour the lemon juice over them and combine well.

Slice the other fruits or cut them in bite-size pieces.

Add the grated apple, sliced banana, sliced berries, dry fruits and nuts to the yogurt-oat mixture. Combine well.

You may want to whisk in 1 dl of cream and sweeten your Bircher with some honey or agave nectar. Personally, I do not like to have cream or sugar in it, the dry fruits being a natural sweetener, it is enough for my palate.

Sprinkle some coarsely chopped nuts on top of it and serve.

It can be kept one day in the refrigerator, covered with a lid.

Don’t forget to send me your entries for AWED… all details are here

Now that you have eaten your Swiss breakfast, I am taking you for a little tour of Zurich…

Zurich is the biggest city in Switzerland, located in the heart of the country. It is also a canton. I know, it is sometimes confusing that both the main town and the canton have the same name! The language spoken there is German and the Swiss German dialect, but most people will know some English, especially in the shops. The city is located at one end of the lake of… Zurich and it also stretches on both side of the Limmat River.

Zurich  is the economical hub of the country. It is among the world’s largest financial centers and the home to a large number of financial institutions and banks… Switzerland’s two biggest banks the UBS and Credit Suisse have their headquarters on the most famous street of the city, called the Bahnhofstrasse (the Train Station Street). This street is famous for its banks,  its exclusives boutiques (not my favourite at all, but it is worth seeing!!) and for the chocolate lovers, because you can find the Sprüngli confectionery shop there. That name might not sound familiar to you, but if I talk about Lindt & Sprüngli chocolates, better known as “Lindt“, you might guess that the place has its historical importance chocolate-wise…

Whenever I go to Zürich, I enjoy walking in the  old town (“Altstadt” in German), which spreads on both sides of the Limmat River. On one side, there is the lovely Linden Square (“Lindenhof”) a great view point of the river…


… and on the other side, the Niederdorf area, which is a very bubbly area, full of restaurants, bars, cool shops, artists… but – don’t be offended – some of its streets are kind of Red Light District, too…

Here are some of Sweet Artichoke’s  favourite places in Zurich:

Restaurant Hiltl: the oldest vegetarian restaurant in Europe, serving vegetarian food since 1898. It is my favourite food spot whenever I go to Zurich.  Located in a street perpendicular to the famous Bahnhofstrasse, Hiltl restaurant has two sections:  the classical restaurant, with menu, etc.. and the ever popular huge buffet, where you select whatever food item you like and weight it. Lots of vegan options are available, too and the soy milk capuccino is simply fantastic!

(website: here and R. Hiltl’s recipe for Bircher Muesli is here)

Rietberg Museum: located in a beautiful park, close to the lake, this is my favourite museum in Zurich. It is one of the only art museum for non-European cultures in Switzerland displaying artefacts from Asia, Africa and Ancient America.  As mentioned on its website, the Rietberg museum” intends not only to focus on the fascinating variety of artistic expression, but also to raise interest and understanding of foreign cultures, views and religions“. Totally my kind of place! In addition, it has quatterly exhibitions on a specific theme. Currently it is: The Way of the Masters, The Great Artists of India, 1100–1900. (Museum Rietberg website, click here)

Schwarzenbach: As you might know, a new place automatically means “new food” for me and whenever I go to Zürich, I always bring back something from Schwarzenbach. Don’t let the  name of the shop put you off…. Schwarzenbach Kolonialwaren Kaffeerösterei litterally means “products from the colonies and coffee roaster Schwarzenbach”, because this shop is a real gem ! Since 1864, it sells all sorts of fine foods, starting with a very large selection of teas, coffees and spices, but also unusual items, such as green rice from Vietnam, black salt from Hawai, and so on… (more info, in German, here)

le Bircher Muesli

Comme vous avez pu lire dans mon précédent post, ce mois-ci, j’accueille l’événement blog appelé AWED, qui a pour thème la  cuisine suisse et j’espère que ça sera l’occasion de découvrir un peu ce beau pays…

Commençons donc notre voyage en Suisse, par un petit déjeuner très typique: le Bircher-Muesli. De nos jours “muesli” est un terme général pour un mélange de céréales, de noix et fruits secs
qui est mangé dans de nombreux pays du monde, cependant, l’origine du muesli remonte au début des années 1900, lorsque le docteur suisse Max Bircher-Benner a développé sa recette pour la préparation d’un petit-déjeuner sain et roboratif qui a été nommé d’après son nom, le “Bircher Muesli”.

Après avoir mené de nombreuses expériences sur l’alimentation à base d’aliments crus, le Dr Bircher Benner était en effet convaincu de l’importance d’une nutrition saine pour garder une bonne santé.
Cette vision peut paraître évidente pour nous, mais dans les années1900, cette idée était plutôt
révolutionnaire. C’est d’ailleurs à cause d’elle que le Dr Bircher a même été révoqué de l’Ordre des Médecins de son temps. Il croyait en particulier aux propriétés curatives des fruits et légumes, parce que, dans sa vision holistique du monde, ce sont eux qui bénéficient directement de l’énergie du soleil, et donc ils font partie des aliments les plus sain que l’on peut manger. Il a également préconisé que les repas devaient comporter peu ou pas de viande, du pain noir, beaucoup de fruits et légumes et produits laitiers.

Il ya probablement autant de recettes pour le Bircher muesli qu’il ya de flocons d’avoine
dans un bol de muesli, mais voici celle que je prépare à la maison.

Ingrédients pour 2 portions:

5 cuillères à soupe de flocons d’avoine bio
1,5 dl de jus d’orange
200g de yogourt (lait de vache ou de soja)
1 pomme
jus d’un citron
1 banane
1 tasse de baies ou autres fruits (pour moi, des fraises )
1 cuillère à café d’oléagineux , concassés (j’ai utilisé des noisettes grillées à sec)
1 cuillère à café de fruits secs (pour moi : des raisins secs)

en option:
2 cuillères à soupe de miel ou 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
1 dl de crème (crème entière ou demi-crème)

Préparation:

Mettre les flocons d’avoine dans un grand bol. Verser le jus d’orange dessus. Laisser reposer pendant 1 heure.

Incorporer le yogourt et bien mélanger. Couvrir et réfrigérer jusqu’au lendemain ou pendant au moins
6 heures.

Après ce temps, éplucher et râper la pomme et couper la banane. Verser le jus de citron dessus et mélanger.

Ajouter les pommes râpées, les rondelles de bananes, les fruits coupés, les fruits secs et les noix mélange yaourt/flocons d’avoine. Bien mélanger le tout.

Vous pouvez ajouter 1 dl de crème et sucrer votre Bircher avec un peu de miel ou de sirop d’agave. Personnellement je n’aime pas du tout l’ajout de la crème, ni du sucre.

Saupoudrer de quelques noisettes et servir.

S’il en reste, le bircher se conserve encore un jour au réfrigérateur , couvert.

N’oubliez pas de m’envoyer vos recettes pour AWED sur la cuisine suisse, tous les détails sont ici (clic)

Maintenant que vous avez mangé votre petit-déjeuner suisse, je vous emmène faire  un petit tour à
Zürich …

Les 3 endroits préférés de Sweet Artichoke à Zurich:

– Restaurant Hiltl: le plus ancien restaurant végétarien d’Europe, qui sert des repas végétariens depuis
1898. C’est pour moi une pause gourmande obligatoire chaque fois que je vais à Zurich. En plus, comme il est situé dans une rue perpendiculaire à la célèbre Bahnhofstrasse, il est très facile à trouver. Le restaurant Hiltl comporte deux sections: le restaurant classique, avec un menu, etc. et un immense buffet très populaire, où vous choississez ce que vous voulez, puis pesez votre assiette et payez Il y a en plus beaucoup d’options « vegan » et leur capuccino au  lait de soja est tout simplement fantastique!

(Site web: ici et la recette de R. Hiltl pour Bircher Muesli est ici)

– Le Musée Rietberg: situé dans un magnifique parc, à proximité du lac, c’est mon
musée préféré à Zurich. Il est l’un des seuls musées d’art pour les cultures non-européennes en Suisse et expose des objets en provenance d’Asie, d’Afrique et l’Amérique ancienne. Comme indiqué sur son site Internet, le musée Rietberg « entend non seulement se concentrer sur les fascinantes variétés de l’expression artistique, mais aussi à susciter l’intérêt et  la compréhension des cultures étrangères, des opinions et des religions “. Tout à fait mon genre d’endroit !! En outre, il a chaque trimestre une exposition portant sur un thème spécifique. Actuellement, c’est sur les grands artistes de l’Inde, de 1100 à1900. (Musée Rietberg site, cliquez ici)

– Schwarzenbach: Comme vous le savez peut-être, chaque fois que je visiteou voyage un autre endroit que chez moi, cela signifie que je suis à la recherche de nouvelles expériences gustatives… Alors quand je vais à Zürich, je ramène presque toujours quelque chose de chez Schwarzenbach. Ne laissez pas le nom du magasin vous rebuter : en effet, même si Schwarzenbach Kolonialwaren Kaffeerösterei signifie littéralement «produits des colonies et torréfacteur de café Schwarzenbach », ce magasin est un véritable bijou! Depuis 1864, il vend toutes sortes de produits d’épicerie fine, à commencer par une très grande sélection de thés, cafés et épices, mais également des aliments inhabituels, comme le riz vert du Vietnam, le sel noir de Hawaï, etc…  (Plus d’infos, en allemand, ici)